Céramique ELCHINGER est dans le regret
de vous annoncer la fermeture de son site et de sa manufacture



C'est avec une grande émotion que je vous informe de la fermeture définitive de notre manufacture dont l'origine remonte à presque 200 ans d'activité. J’ai rejoins mon père en 2006 afin de poursuivre le travail de nos ancêtres qui débuta sous la forme d’une tuilerie artisanale à Soufflenheim dans les années 1792 pour devenir plus tard un atelier de poterie sous le nom de Poterie Wendelin Elchinger en 1834.

Durant ces 10 années nous avons développé ensemble différentes gammes de produits du contemporain à l'alsacien. En tant que PME française nous avons également remporté plusieurs distinctions nationales et internationales récompensant notre créativité et notre savoir-faire (Prix découverte au salon Maison & Objet à Paris, Awards Top Quality pour des partenariats de sous-traitance avec les groupes Bosch et Siemens).

Nous avons réussi à développer notre réseau commercial en Europe pour palier à l’affaiblissement de celui-ci en France notamment par le biais d’internet avec la création et la gestion de 2 sites de ventes en ligne. Ensuite nous nous sommes développés sur le marché asiatique qui fut porteur de tant d’espoir. Nous avons exporté jusqu’à 40 % de notre CA vers la Corée du Sud, le Japon et la Chine entre autres.

L’export entraînant un coût très important pour une petite structure comme la nôtre nous avons dû ralentir nos investissements en 2015 et cela s'est directement traduit par une chute abyssale des ventes.
Au jour d’aujourd’hui nos produits sont perçus comme « chers » car trop souvent comparés à des produits d’importation quelque soit leur provenance d'Europe ou d'ailleurs. Certes la concurrence internationale, qu'elle soit fiscale ou salariale, a sérieusement fragilisé notre performance sur un marché saturé par l'offre des pays étrangers, mais plus encore par les normes environnementales et autres réglementations de mise en conformité qui ont alourdi nos charges par des investissements non-productifs. Notre compétitivité en a été affectée, entraînant la perte de nombreux marchés car nos coûts de production s’avéraient trop élevés sur un marché en déclin.

Sans jeter l’opprobre sur quiconque, notre société de consommation nous a elle-même habitué à consommer toujours le moins cher, entraînant une forme de discrédit pour nos produits, dont le moyen de différenciation est le prix. Pour preuve, une anecdote : il y a 15 jours où je prends connaissance d'une publicité pour une enseigne proposant un service de table de 62 pièces pour 34.95 € ! En France, il faudrait compter près de 400 € sans marge pour le produire. Le consommer "Made in France" est une douce utopie pour nos produits faïenciers avec des décors par chromolithographie.

Nous n’avons pas nagé à contre-courant en travaillant avec des partenaires au sein même de l'Europe pour conserver certains marchés soit 10% du CA. Pour vous donner un exemple concret nous avons vendu près de 15 000 mugs comportant la mention « importé » contre 2000 mugs griffés « Made in France » sur les trois dernières années. Nous avions volontairement proposé la pièce d’import moins travaillée en termes de détails et finition. Il n’en reste pas moins qu'un mug à 3.95 € importé se vendra toujours mieux qu’un mug à 9 € produit en France.

Voilà en quelques lignes les principales raisons conjoncturelles, structurelles et sociétales qui nous ont poussé à prendre cette difficile décision, et ce malgré nos efforts au quotidien y compris nos propres deniers et notre patrimoine que vous pouvez d'ailleurs découvrir en ce moment au musées de Sarreguemines à travers deux belles expositions consacrées aux remarquables travaux de mon grand-père Fernand et de mon arrière-grand-père Léon.

Je tiens sincèrement à remercier toutes les personnes et en premier lieu les hommes et les femmes de l'entreprise, les clients et fournisseurs, nos amis, connaissance et ma famille qui nous ont soutenus durant toutes ces années. L'avenir nous dira si tel le phœnix notre savoir-faire renaîtra de ses cendres sous un autre jour, un fol espoir qu’il nous appartient d’entretenir à présent.

Thibaut Elchinger



Pour tout renseignement: 03.88.05.74.00 ou elchinger.ceramiques@wanadoo.fr